• Download PDF

Les actions communautaires

Qu’est-ce que la voirie d’intérêt communautaire ? Les communes ont transféré à la Communauté de Communes des Villages de la Forêt la compétence «Création, aménagement et entretien de la voirie d’intérêt communautaire ». Est déclaré d’intérêt communautaire l’ensemble des voies inscrites au tableau de classement des voies communales de chaque commune membre.

Les communes ont transféré à la Communauté de Communes des Villages de la Forêt la compétence  »Création, aménagement et entretien des voiries d’intérêt communautaire  ».  Sur le territoire, 98,5 km de voies sont classées d’intérêt communautaire.

 Voir la liste des voies d’intérêt communautaire de la Communauté de Communes des Villages de la Forêt

Les travaux réalisés en investissement :

Chaque année, la Communauté de Communes des Villages de la Forêt réalise sur ces voies :

  • des travaux hydrauliques,
  • des travaux de renforcement de chaussées,
  • des travaux de signalisation,
  • des travaux de rénovation, d’extension de l’éclairage public,
  • des travaux sur les ouvrages d’art.

Les travaux de fauche et d’épareuse

 Le fauchage des accotements est réalisé 3 fois par an en fonction de l’avancement de la végétation :

  1. vers les mois d’avril–mai,
  2. vers les mois de juin-juillet,
  3. vers les mois octobre-novembre.

Il est réalisé par le personnel communautaire ou par les agents communaux mis à disposition.

2016 - Fauche raisonnée

 

Le passage de l’épareuse est réalisé pendant la période hivernale à partir du mois de novembre par le personnel communautaire. Il consiste à débroussailler les fossés, les talus et les haies riveraines.

Les travaux de point à temps

PATA 2011 Neuvy (1)

Chaque année, entre septembre et octobre, la Communauté de Communes procède sur les routes du territoire à une campagne d’emplois partiels réalisée avec un répandeur-gravillonneur automatique aussi appelé point à temps automatique (PATA). Cette opération d’entretien courant des routes consiste à répandre une couche d’émulsion puis de gravillons ponctuellement sur des dégradations de la couche de surface de la chaussée comme les faïençages, les petites fissures ou sur des nids de poule bouchés au préalable avec de l’enrobé à froid. Elle a pour but d’imperméabiliser la chaussée et d’éviter la pénétration d’eau dans la structure de la chaussée et donc à terme d’éviter la formation de nids de poule. Elle contribue ainsi à assurer la pérennité de la chaussée.

 

 

Haut de page
Cliquez pour écouter le texte surligné